02 43 47 83 00 secretariat.mairie@ville-rouillon.fr

Articles

Une belle commémoration du centenaire de l’armistice

Alors que plus de 120 dignitaires et chefs d’Etats étaient présents à Paris, les rouillonnais ont célébré plus sobrement mais non moins solennellement le centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre de 1914-1918.

C’est sous une pluie battante que de nombreux rouillonnais se sont retrouvés devant le monument aux morts sur le parvis    de l’église à 11 heures 45. Après un dépôt de gerbe de fleurs aidé des enfants du Conseil Municipal Jeunes, M. Gilles JOSSELIN, maire de Rouillon a rappelé, suite à la recommandation présidentielle, tous les militaires français morts pour la France en 2018, dans le cadre de leur fonction. A la suite, selon la coutume, ce sont les noms de tous les rouillonnais morts aux combats durant les deux grandes guerres qui ont été cités. Une petite pensée à Georges LEDRU, qui nous a récemment quitté, fut également partagée par toute l’assistance.

 

 

 

 

 

 

Après une minute de silence, M. GAUTHIER a reçu des mains de M. JOSSELIN et M. MOUTELLE, le nouveau responsable de la section rouillonnaise des anciens combattants une médaille.
Une marseillaise clôtura cette séquence.

Avant de se rendre au cimetière, l’assistance se déplaça devant l’arbre du centenaire que les services municipaux venaient de planter sur le carré de pelouse situé devant la mairie.

En effet, suite à la judicieuse suggestion de Michel CHANTOISEAU, le Conseil Municipal a choisi pour ce centenaire de planter un orme commémoratif.

 

 

 

 

 

 

 

 

La pluie accompagna le convoi jusqu’au cimetière, où une gerbe fut également déposée sur son monument aux morts.

Le verre de l’amitié offert par la mairie dans la salle du conseil, fut fortement apprécié par l’assistance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 13 heures, les festivités se sont déplacées à VAUJOUBERT où se déroulait le traditionnel repas des seniors. Les 213 convives ont passé une excellente après-midi entourés de leurs amis et de l’orchestre Jean Marc BRY qui a efficacement fait danser l’assistance. Cette dernière a eu l’agréable surprise de voir Jean Pierre Derouard, notre grand artiste rouillonnais, monter sur scène avec sa trompette pour accompagner l’orchestre et chanter quelques chansons. A 18 heures c’est le cœur léger que les convives quittèrent Vaujoubert.